Page facebook de l'UPHF Twitter de l'UPHF YouTube de l'UPHF PRO'fil : le réseau professionnel de l'Université
     

Les humanités numériques aujourd'hui

Jeudi 28 février de 10 heures à 16 heures à l'amphithéâtre du DOAE, Le Mont Houy.

 

Les humanités numériques sont un mouvement de fond en développement constant depuis 2000. Si les définitions abondent, on peut les considérer de manière très large comme l’impact du numérique sur les objets, les méthodes, les pratiques et la diffusion de la recherche en SHS. Aujourd’hui, à l’heure des documents numérisés et des traces nativement numériques, de la constitution de bases de données pour la recherche, de la création d’outils numériques pour l’exploration et l’édition de corpus, de masses de données de plus en plus importantes, de l’impact des réseaux sociaux et d’internet sur la société, les humanités numériques deviennent incontournables. Cette journée d’études, organisée avec le soutien de la MESHS et de la TGIR Huma-Num, reviendra sur son histoire et ses enjeux actuels.

Programme

 

  • 10h : Mot d’introduction par Sylvie Merviel et le Président Artiba
  • 10h15 : Les humanités numériques, un axe stratégique pour la MESHS. Martine Benoit, directrice de la MESHS, et Clarisse Bardiot, MCF UPHF, responsable scientifique de l’axe humanités numériques à la MESHS
  • 11h : Les humanités numériques aujourd’hui. Nicolas Thély, directeur de la MSH-B, Professeur en art, esthétique et humanités numériques – Université Rennes 2
  • 11h45 : La TGIR Huma-Num : une très grande infrastructure de recherche. Nicolas Larousse, Ingénieur de recherche, Responsable du pôle archivage à long terme et des outils d’interopérabilité, en charge de l’International.
  • 13h : déjeuner
  • 14h-16h : questions-réponses et discussion

 

Labellisée «Unité mixte de service et de recherche» (USR 3185), placée sous la tutelle du CNRS et des établissements d’enseignement supérieur et de recherche de la région, la Maison Européenne des Sciences de l’Homme (MESHS) propose un ensemble de moyens et d’actions au service de la recherche en SHS, de ses interactions avec les autres sciences et de son dialogue avec la société. La MESHS fédère 43 laboratoires SHS en région - soit un potentiel d’environ 1400 chercheurs - et travaille en collaboration avec les quatre écoles doctorales SHS de la région. Elle développe depuis plusieurs années une politique volontariste autour des Humanités numériques, avec comme temps fort le colloque annuel DHnord. La MESHS travaille en interaction étroite avec les très grandes infrastructures de recherche (TGIR) en SHS Progedo et Huma-Num.

Critique d'art au Monde, aux Inrockuptibles et au Journal des Arts entre 1997 et 2005, les travaux scientifiques de Nicolas Thély portent sur l'analyse des discours de la critique d’art (XXe- XXIe), les pratiques artistiques émergentes et les nouvelles méthodes de recherche en esthétique. Il a organisé avec Alexandre Serres et Olivier Le Deuff la manifestation THATCamp Saint-Malo 2013. Nicolas Thély a été membre, de 2012 à 2014, du groupe 2 « Infoviz » du programme européen COST NediMAH (Network for Digital Methods in The Arts and Humanities). Il est responsable scientifique du groupe de recherche MONADE (Méthodes et Outils Numériques pour la recherche en Art, Design et Esthétique) initié en 2013. Depuis avril 2015, Nicolas Thély est directeur de la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne (USR CNRS 3549).

Huma-Num est une très grande infrastructure de recherche (TGIR) visant à faciliter le tournant numérique de la recherche en sciences humaines et sociales. Pour remplir cette mission, la TGIR Huma-Num est bâtie sur une organisation originale consistant à mettre en œuvre un dispositif humain (concertation collective) et technologique (services numériques pérennes) à l’échelle nationale et européenne en s’appuyant sur un important réseau de partenaires et d’opérateurs. Elle porte la participation de la France dans les ERIC (European Research Infrastructure Consortium) DARIAH et CLARIN en coordonnant les contributions nationales. Elle est également impliquée depuis 2015 dans deux projets H2020 : Parthenos et Humanities at Scale. La TGIR Huma-Num est portée par l'Unité Mixte de Services 3598 associant le CNRS, l'Université d'Aix-Marseille et le Campus Condorcet.