Page facebook de l'UPHF Twitter de l'UPHF YouTube de l'UPHF PRO'fil : le réseau professionnel de l'Université
     

Offres d'emploi, de stage ou de thèse

Offres de thèse 2020

AIMed – Early Stage Researchers Job advert - PhD contract
Development of novel antibacterial peptides based on human defensins domains for biomaterials functionalisation.

Offer description

The LMCPA (Laboratoire des Matériaux Céramiques et Procédés associés) has an opening for a three years position from October 2020 (Université Polytechnique des Hauts-de-France, Cambrai, France). This position take place within an ITN Marie Curie project in the team for the development of new antibacterial surfaces for biomaterials used in surgery, including the design of new antibacterial peptides and their functionalization of surfaces. The work will take place mainly in Cambrai (France) with some stages in other labs of the Aimed project (Birmingham, Porto, Trieste, Toulouse, …).
Goal of the team project: The increase of antibiotic-resistant bacteria infections during the last decade prompted the search of new antimicrobial molecules. Moreover, these nosocomial infections occur especially in surgical orthopaedic procedures where the bone sites are of restricted access for antibacterial treatments. Recent developments focus to develop non-antibiotics antibacterial agents directly on the replacement materials used in orthopaedics surgery as metallic, ceramic and polymeric materials. Human antibacterial defensins are natural peptides synthesised by human body to counteract bacterial infections. Studies have shown that the use of small specific defensins domains can inhibit bacterial growth. Then, the goal is to develop a new way of synthesis of these defensins peptides that is less expensive and easier than the chemical route, to functionalise different materials and to evaluate the biocidal effects over time.
Then, the project is aimed to : 

1) Design sequences of plasmid and defensin domains DNA ideal for biomaterials functionalisation.

2) Produce antibacterial peptides by recombinant protein technology;

3) Fully characterise the structure and antibacterial efficacy of peptides before and after materials functionalisation;

4) Compare antimicrobial activity according to their method of synthesis.


We are looking for a motivated candidate who can work independently and with an international consortium. This position is particularly suited for applicants with background in recombinant peptides synthesis and microbiology studies.
Research field: Biochemistry, Peptide Synthesis, Molecular biology, Microbiology

Application information

Starting date : 1st October 2020 for 36 months (1607h/year)
Application deadline : 15 August 2020
Funding : H2020 / Marie Sklodowska-Curie Actions, Project 861138 Aimed
Lieu : Cambrai, France
Contact : esr06.aimedproject [at] gmail.com
Conditions of application: Equivalent of a Master degree. Not have resided or carried out their main activity (work, studies, etc.) in France for more than 12 months in the last 3 years. Proof of English proficiency.
To apply : fulfilled the template application form and send all the documents by mail.

Documents:  general advert , basic information , template application form

 


Titre de la thèse : Techniques innovantes pour la fabrication de pièces céramiques de formes complexes

  • Sujet de la thèse

Les technologies de fabrication additive (FA) permettent de construire, par ajout de matière, des pièces de formes très complexes en trois dimensions. La fabrication additive céramique utilise les mêmes processus de conception et fabrication que ceux utilisés pour des pièces plastiques ou métalliques. Il existe aujourd'hui un très grand nombre de procédés adaptés à cette catégorie de matériaux (stéréolithographie, projection de liant, robocasting, fusion laser...). Chacune de ces technologies présente ses propres avantages et inconvénients. Certaines sont particulièrement adaptées à l'obtention de pièces denses mais ne sont compatibles qu'avec un nombre de matières très limité ; d'autres permettent la fabrication d'objets de grandes dimensions mais dont l'usage est contraint par de faibles performances structurelles. D'un point de vue industriel, la productivité de ces procédés reste faible et les coûts de revient élevés. En outre, la fiabilité de ces procédés céramiques d'impression 3D n'est pas encore au niveau de leurs homologues pour polymères par exemple.

Dans le présent projet nous proposons de travailler sur un procédé indirect de fabrication additive combinant stéréolithographie (SLA) polymère et techniques de coulage. La technologie développée vise à surmonter les limitations inhérentes à la fabrication additive céramique par voie directe. Concrètement, la thèse comprendra quatre axes de développements majeurs :

  1. L'élaboration des moules de coulées par stéréolithographie. Il conviendra d'élaborer une stratégie CFAO pour la conception des dits moules (en demi-coques).
  2. Le développement et l’optimisation des suspensions de coulée chargées en particules céramiques. Sur base d'une analyse fine de la littérature, on définira les agents les plus adaptés pour l'application visée. L'absence de résidus à l'issue des traitements thermiques des pièces constituera un requis à satisfaire. Le recours à des agents bio-sourcés sera privilégié.
  3. L'optimisation des conditions de traitements thermiques. Il s'agira ici de définir non seulement les conditions de calcination des moules imprimés mais aussi les conditions de déliantage et de frittage des pièces coulées. Différentes technologies de frittage, conventionnelles et rapides, seront envisagées.
  4. La caractérisation physico-chimique et mécanique des pièces frittées. L'absence de déformations induites par le frittage sera évaluée par caractérisation dimensionnelle des pièces frittées en microscopie/scanning 3D.

 

Profil du candidat :

Compte tenu des axes de recherches proposés, des compétences en sciences des matériaux et/ou en chimie sont souhaitées. Des connaissances en matériaux céramiques et/ou en procédés de fabrication additive seraient également appréciées.

Institutions :
LMCPA-UPHF - Laboratoire des Matériaux Céramiques et Procédés Associés - Boulevard Charles de Gaulle, 59600 Maubeuge, France
BCRC - Belgian Ceramic Research Centre - Avenue Gouverneur Cornez, n°4, 7000 Mons, Belgique
GIS TECHCERA – Groupement Intérêt Scientifique Transfrontalier sur les céramiques (BE-FR)

Date limite de candidature : 10/07/2020

Direction de thèse : Philippe CHAMPAGNE

Contact : marie.lasgorceix [at] uphf.fr
 


Titre de la thèse : Fonctionnalisation des surfaces en acier par technologie additive et traitements par micro-ondes pour des applications tribologiques.

  • Sujet de la thèse

    Le sujet de recherche de la thèse consiste à développer les technologies de déposition additive de poudres composites céramique-métal et leur traitement thermique par chauffage micro-onde sur des pièces mécaniques en acier. L’objectif est d’obtenir un revêtement cermet « épais » c’est à dire de plusieurs centaines de micromètres dont les propriétés mécaniques élevées (dureté et module d’élasticité) couplées à une forte adhérence permettront d’augmenter substantiellement la résistance à l’usure de composants mécaniques. Le composite céramique-métal qui est envisagé sera constitué de cobalt (métal) et de carbure de tungstène WC (céramique). Le WC est un matériau de très haute dureté utilisé couramment dans les revêtements durs obtenus par des technologies classiques telles que le plasma froid ou la PVD. L’originalité du présent sujet de recherche tient dans le caractère innovant des technologies employées, notamment le traitement thermique par chauffage micro-onde qui est injustement considéré incompatible avec les pièces métalliques. Le chauffage par micro-ondes présente un intérêt économique important car cette technologie est beaucoup moins énergivore que les technologies classiques de plasma chaud mais aussi ne nécessite pas de technique du vide comme les méthodes PVD.

  • Direction de thèse : Pr Arnaud TRICOTEAUX
  • Encadrants : Dr. Christelle NIVOT & Dr. Anthony THUAULT
  • Lieu de la thèse : LMCPA (Maubeuge, UPHF, Université Polytechnique Hauts-de-France) - https://www.uphf.fr/LMCPA/
  • Co-financements envisagés (en cours/obtenu) : Région / CAMVS (Communauté d’Agglomération Maubeuge Val de Sambre)
  • Date de recrutement envisagée : octobre 2020
  • Contact: arnaud.tricoteaux [at] uphf.fr

 

Préparer une thèse

Comment postuler ?

Pour une candidature spontanée, envoyer au directeur du laboratoire (christian.courtois [at] uphf.fr) :

  • CV,
  • Lettre de motivation,
  • Les résultats des années d’étude (les cinq années pour candidater à une thèse).

 

Attention : Merci de noter que tous les sujets ne sont pas assurés d'obtenir un financement.