Bahéra Oujlakh

Contact : bahera.oujlakh@uphf.fr

Bahéra OUJLAKH est doctorante en Arts : Esthétique, Pratique et Théories à l’Université de Valenciennes (laboratoire CALHISTE). Placée sous la direction de Catherine Chomarat-Ruiz, sa recherche porte sur les nombreux usages des textiles dans l'art et prend actuellement appui sur la vie et l’œuvre de Patrice Hugues - artiste contemporain qui utilise la thermo-impression. D’autre part, elle est enseignante contractuelle à l'Université Polytechnique Hauts-de-France au département Art et en Licence Humanités à Cambrai.

Publications

2018 - 2019

  • Article « L’effet miroir : un face à face troublant » in Le regard à l’œuvre, amplification et renversements du regard dans les arts scéniques et visuels, Bahéra Oujlakh et Brigitte Saint-Georges (dir.), Presses Universitaires de Valenciennes, à paraître.
     
  • Article « Le Centre d’Art Ronzier, de la caserne à la création contemporaine », actes de la journée d’étude  Instituer le Patrimoine : enjeux et limites (24 janvier 2019), in Transversales (revue numérique), à paraître.
     
  • Article « Usage du Jazz symphonique au cinéma : l’exemple de l’américain Gene Kelly », in Les corps du Jazz : esthétique(s) Jazz : la scène et les images, 6ème édition, à paraître.
     
  • Article « Cafés philo et arts vivants : pour une autre transmission des savoirs à L’Université » in Fabrique de thèses #3, actes de l’atelier des doctorants, à paraître.

2017 - 2018

  • Article « Construction et déconstruction du genre social », actes du colloque Le genre dans les arts, Sousse, Tunisie, à paraître.

2014 - 2015

  • Article « Les photographies de Gaëtan Gatian de Clérambault, un regard passionné sur l’étoffe » in La photographie au Maghreb, Abdelghani Fennane (dir.), Paris-Marrakech, Aimance Sud édition, 2018.
  • Article « Le tissu, cet entre-deux, vie et œuvre de Patrice Hugues » in De l’atelier au labo, inventer la recherche en art et design, Catherine Chomarat-Ruiz (dir.), Paris, Hermann éditions, 2018.



Patrice Hugues, Vêtue comme d'une tunique copte, elle cherche son reflet dans l’eau.
1973-1975, 25x32 cm, technique mixte : film de photogravure positif tramé et transparent, appliqué sur l'impression papier d'une gaze précolombienne, avec bordure de toile de lin à peindre. Collection personnelle de l'Artiste.

Là tout semble tissé, tunique, feuillage, herbe et même cette eau rare à ses pieds - Patrice Hugues.