Page facebook de l'UPHF Twitter de l'UPHF YouTube de l'UPHF PRO'fil : le réseau professionnel de l'Université
     

[Expo] Accointances

[Expo] Accointances Le projet « accointances » mêle des textes de Samuel Bodart aux photographies de Franck Populaire. Débuté en 2016, ce travail marque un goût commun pour la richesse et l’ambiguïté des signes. Chaque oeuvre délimite un espace physique et mental qui tend toujours à s’échapper vers un ailleurs. Le croisement de ces deux formes d’expression accentue et trouble les différentes lignes de lecture, aux doubles sens-contres sens. De ce dialogue surgissent d’autres sensations, d’autres émotions, tout un parcours d’évasion propre à la poésie et à la photographie. 

L’objet des photographies est un inventaire d’espaces délaissés. Il s’agit de lieux inemployés, abandonnés, vides en même temps que remplis de souvenirs, d’usages multiples et inappropriés. On peut recenser les bords d’infrastructures routières, ferroviaires, les terrains vagues, des fragments de natures survivantes ( marres, marais en voie d’assèchement, talus ensauvagés, bocages en lambeaux, vestiges d’architectures en ruines, chemins désertés…) Sans statut ni usage, échappant aux zonages et aux cartographies, cet ensemble disparate représente une résistance aux changements qu’imposent les modèles d’urbanisation, parasitant notre vision d’une ville et d’une nature ordonnée, maîtrisée.

Le travail photographique entrepris sur ces lieux, tente de donner une trace de leurs présences à des moments précis – avant ou après leurs mutations, avant leurs disparitions. Il permet de s’interroger sur leurs identités et sur l’expérience de leurs fréquentations. Dans un même temps, cette captation tend à réduire le lieu à une simple description formelle. L’image devient une manière de nommer la chose, malgré l’absence de légendes ou de titres. En nommant ainsi la « chose » il y a un risque de ramener tous les signifiants possibles à un seul signe. Cette réduction des possibles est en contradiction avec la richesse et la diversité de ces espaces.

Avec l’association de ces vues aux textes de Samuel Bodart, l’expérience de l’oeuvre renvoie à l’expérience de la découverte. Riches de sens évidents, de sens cachés, de d’ouverture en suspens, ces textes proposent un voyage imaginaire, une relecture des espaces, du vide, de la marge et du nombre à l’aide de ce que les mots peuvent apporter comme confusion en terme de rapprochement et d’éloignement. Ainsi, dans un échange aux contours multiples, les lieux présentés retrouvent leur capacité à troubler les pistes, à échapper à la réduction nominative, à re-convoquer toute leur force poétique.

Artistes exposés
Franck Populaire
Samuel Bodart

La bibliothèque universitaire du Mont Houy de l'Université Polytechnique Hauts-de-France a le plaisir d'accueillir cette exposition.

Informations pratiques

  • Exposition
    Du 13 janvier au 13 mars 2020
  • Vernissage, accompagné d'une performance musicale de Samuel Bodart
    Jeudi 16 janvier à 18h
  • Lieu
    BU du Mont Houy (consulter les horaires d'ouverture)
    Entrée libre et gratuite

Contact

  • anim-bu [at] uphf.fr