Page facebook de l'UPHF Twitter de l'UPHF YouTube de l'UPHF PRO'fil : le réseau professionnel de l'Université
     

[SOUTENANCE] Thèse de Sarra Khaled

Vendredi 13 septembre 2019 à 14h00 à la FLLASH  en amphithéâtre 150

Etre un classique de la chanson française : l'exemple de Charles Aznavour

Résumé de thèse

Charles AznavourCette thèse confronte la figure de l’auteur-compositeur-interprète français Charles Aznavour à la notion de « classique » et tente de répondre à la question « Qu’est-ce qu’un classique de la chanson française ? ». Elle cherche à apporter les indices et les preuves empiriques du classicisme de l’artiste afin de tenter de définir un classicisme en chanson à partir de son exemple qui a une valeur paradigmatique dans ce travail. En partant du constat que Charles Aznavour est considéré comme un classique de la chanson française en tant que catégorie esthétique et de sa permanence sur les devants de la scène malgré les mutations esthétiques, sociales, politiques et culturelles qu’a connues la société de son temps, il s’agit dans cette thèse de parvenir à comprendre le processus de son devenir classique et de la patrimonialisation dont il a été l’objet. Ce travail tente ainsi d’apporter un éclairage sur les fondements esthétiques et poétiques de l’étiquette qui lui est attribuée. Tradition, régularité, pérennité et réception sont les principales notions interrogées afin de comprendre le classicisme de cette œuvre et de cette figure patrimoniales. Ainsi, si le classicisme de Charles Aznavour s’explique par une sublimation des lieux communs qu’il nourrit et s’approprie au point d’en faire sa marque de fabrique, ce sont davantage son intelligence de l’air du temps et son exploitation des ressorts du temps qui ont été perçus comme les facteurs de sa pérennité. Les motifs de la nostalgie et du ressassement structurent son œuvre et lui permettent de rester d’actualité et d’être actualisable. Anamnèse et répétition seraient ainsi à l’origine de son atemporalité. Enfin, la stratégie de communication de l’artiste, au service d’une auto-patrimonialisation, le discours critique qui a entouré son œuvre et les discours qui la perpétuent à travers les procédés de la transtextualité ont été interrogés afin de montrer que la classicisation de l’auteur-compositeur-interprète repose sur sa réception. Cette thèse se veut donc la compréhension du phénomène de la classicisation à partir d’un exemple qui démontre la complexité du devenir classique en chanson.

[SOUTENANCE] Thèse de Sarra Khaled le vendredi 13 septembre 2019 à 14h00 à la FLLASH  en amphithéâtre 150 | Etre un classique de la chanson française : l'exemple de Charles AznavourRapporteurs :

  • BLANCKEMAN Bruno – PR Université Paris III – 9ème section CNU
  • LAOUANI Fadhila – PR Université de Manouba en Tunisie

Membres autres du jury :

  • DICALE Bertrand – Expert à France Info
  • CALVET Louis Jean – Professeur Honoraire
  • MARZOUKI Samire – Professeur Emérite – Université MANOUBA
  • HIRSCHI Stéphane, PR à l’UPHF, 9ème section
  • VIVES Vincent, PR à l’UPHF, 9ème section

Contact : stephane.hirschi [at] uphf.fr