Justine Richelle

Justine RichelleDiplômée en 2014 à « La Cambre – Horta », faculté d'Architecture de l’Université Libre de Bruxelles, sa formation d'architecte est accompagnée d'un parcours artistique et plusieurs voyages qui forgent son regard et ses intérêts au Monde.
À l'issu de ses études, elle part s'installer dans le Finistère où débute sa pratique architecturale, étroitement liée à la construction en granit et en bois. C'est au sein d'une menuiserie qu'elle se forme aux métiers du bois et rencontre un vif intérêt pour l'habitat léger et démontable, en parallèle de la rénovation de bâtisses plus anciennement ancrées sur le territoire.
Autour de son parcours professionnel, elle continue d'explorer la danse et les arts, toujours portée par des interrogations profondes sur la manière dont l'humain habite cette Terre.  Elle garde un lien avec sa ville natale, Bruxelles, où se mêlent des formations et échanges pluridisciplinaires fréquents.
Aujourd'hui, elle rejoint la chaire Intelligence spatiale, à l’Université polytechnique Hauts-de-France et y démarre son doctorat.
Les thèmes de sa recherche se focalisent avant tout sur le corps et les interactions qui le lient à son environnement. Comment observer la qualité de ces relations et comment identifier les indices d'une habitation favorable à l'individu et son milieu? Dans l'espace, c'est avant tout le corps qui prend place et se met en jeu dans un arrangement situé dont les composantes ne sont pas sans conséquence sur ses capacités perceptives et interprétatives.
La recherche se réalise par des études empiriques sur des terrains variés afin de saisir un maximum de diversité de situations. Très vite, le chercheur se fait marcheur, à la rencontre des corps qui se déploient dans un environnement associé.

Travaux de recherche et formations

2014

  • « Architectures mineures ; Marché de la place Helmet, juillet 2014, Bruxelles » , TFE  au sein de l'atelier « architecture art et paysage »à l'ULB, sous la direction de Patrice Neirinck et Julie Martinau

2015 - 2016

  • découverte de la méthode « Axis Syllabus » et du groupe de recherche associé, participation aux cours réguliers et workshop.
  • inscription à l’académie des arts Constantin Meunier de Etterbeek dans l’atelier de gravure dirigé par Anne Dickens.

2017

  • inscription à l’Ordre des Architectes de Bretagne en tant qu’Architecte indépendante, pratique architecturale axée sur la rénovation de maisons traditionnelles bretonnes et la construction d’habitats légers et ossatures bois. suivi de projet, de la conception à la réception de chantier.

2018

  • réalisation cartographique pour le travail de thèse : «De la fertilité des sols à la santé de la terre; retour sur un processus d’apprentissage collectif visant l’évaluation de la santé des sols cultivés en agriculture paysanne » par Lola Richelle à l’Université de Namur.

2019

  • co-organisatrice des ateliers du «Tracn’art» au Guilvinec ; Ateliers participatifs tel que des «marches -écritures», des séances de «mouvement - paysage», des rencontres avec les acteurs culturels locaux,... Cette aire de recherche privilégie les arts comme manières d’expériences et de rencontres. 
  • participation à l'exposition de la semaine de l'encre, à Bruxelles : « Ink Brussels 2019 » organisé par Lia Wei, en partenariat avec la Cambre Horta ULB

2020

  • participation au travail de cartographie électoral de la chaire IS : « Les cartes électorales des États-Unis exposent deux mondes qui se font face », publié dans Le Monde, rubrique idées 8-9 novembre.