Jacques Lévy

Jacques LévySes centres d’intérêt principaux sont la théorie de l’espace des sociétés, notamment au travers de la géographie du politique, des villes et de l’urbanité, de l’espace public et de l’urbanisme, de l’Europe et de la mondialisation. Il s’intéresse à l’épistémologie et aux méthodes des sciences sociales, avec une attention particulière pour la cartographie et la modélisation. Il travaille à l’introduction des langages non-verbaux, notamment audio-visuels à tous les niveaux de la recherche. Il a reçu en 2018 le prix international Vautrin-Lud, considéré comme le prix Nobel de géographie.

Formation, fonctions et activités

Il est directeur de la chaire Intelligence spatiale de l’Université polytechnique Hauts-de-France.
Élève à l’École normale supérieure de Cachan, il obtient l’agrégation de géographie (1974) et une thèse d’État (1993). Il est nommé au CNRS (1984-1993), professeur à l’Institut d’études politiques de Paris (1989-2007) et professeur à l’Université de Reims (1993-2004 et 2017-2020) et professeur à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (2004-2017).
Il a cofondé en 2017 le rhizome Chôros.
Il est professeur invité à New York (NYU), Los Angeles (UCLA), Naples (IUO), São Paulo (USP), Mexico (Cátedra Reclus), Sydney (Macquarie University), Bergame et Liège. Il a été fellow au Wissenschaftskolleg zu Berlin (2003-2004) et au Max-Weber Kolleg (2020).
Il est membre du comité de rédaction de la revue de sciences sociales en accès libre EspacesTemps.net. Il est conseiller scientifique de la revue Pouvoirs Locaux. Il a été conseiller à la Direction de la Recherche en France (2001-2003). Il collabore avec plusieurs journaux et chaînes de radio et de télévision.
Il a été nominé au Grand Prix international de l’Urbanisme (2017).

Publications  

Il a publié en français, en anglais, en italien, en allemand, en espagnol, en portugais, en russe et en hongrois. Parmi ses sept cent cinquante publications, on peut noter : Révolutions, fin et suite (avec Patrick Garcia et Marie-Flore Mattei, EspacesTemps/Centre Georges Pompidou, 1991), Géographies du politique (dir., Presses de Sciences Po/EspacesTemps, 1991), Le monde : espaces et systèmes (avec Marie-Françoise Durand et Denis Retaillé, Presses de Sciences Po/Dalloz, 1992 ; 2e édition 1993), L’espace légitime (Presses de la FNSP, 1994), Egogéographies (L’Harmattan, 1995), Le monde pour Cité (Hachette, 1996), le dossier « Nouvelles géographies » (revue Le Débat, novembre 1996), Europe : une géographie (Hachette, 1997 ; nouvelle édition : Europe, une géographie. La fabrique d’un continent, 2011), Mondialisation : les mots et les choses (avec le groupe Mondialisation du Gemdev, Karthala, 1999), Le tournant géographique (Belin, 1999), Logiques de l’espace, esprit des lieux (co-dir. avec Michel Lussault, Belin, 2000), Repenser le territoire : un dictionnaire critique (avec Serge Wachter et al., L’Aube, 2000), From Geopolitics to Global Politics (ed., Frank Cass, 2001), Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés (co-dir avec Michel Lussault, Belin, 2003, nouvelle édition 2013), La carte, enjeu contemporain (avec Patrick Poncet et Emmanuelle Tricoire, La Documentation Photographique, 2004), Les sens du mouvement (co-dir. avec Sylvain Allemand et François Ascher, Belin, 2005), le dossier « Eine geographische Wende » (revue Geographische Zeitschrift, 2005), Penser l’espace pour lire la vieillesse (avec Pierre Brunel, Claudine Attias-Donfut, Jean Morval, Puf, 2006), Milton Santos, philosophe du mondial, citoyen du local (PPUR, 2007), L’invention du Monde (Presses de Sciences Po, 2008), The City (Ashgate, 2008), Échelles de l’habiter (dir., Puca, 2008), Le sfide cartografiche, (dir., avec Emanuela Casti, Il Lavoro Editoriale, 2010),  Globalization of Urbanity (dir., avec Josep Acebillo et Chrisitan Schmid, iCUP, 2013), Réinventer la France (Fayard, 2013), Mondialisation : consommateur ou acteur ? (avec Jacques Cossart et Lucas Léger, Le Muscadier, 2013), « le dossier « Topographie/Topologie » (revue Réseaux, avec Dominique Boullier, 2016), A Cartographic Turn (dir., EPFL Press/Routledge, 2016), Atlas politique de la France (avec Jean-Nicolas Fauchille, Ogier Maitre et Ana Póvoas, Autrement, 2017), Théorie de la justice spatiale (avec Jean-Nicolas Fauchille et Ana Póvoas, Odile Jacob, 2018), Le pays des Européens (avec Sylvain Kahn, Odile Jacob, 2019) et Carte d’identités. L’espace au singulier (dir. avec Yann Calbérac, Olivier Lazzarotti et Michel Lussault, Hermann, 2019), L’humanité : un commencement. Le tournant éthique de la société-Monde (Odile Jacob, 2021).
Il a réalisé en 2013 un long métrage, Urbanité/s, qui se veut un manifeste pour le film scientifique et, en 2015, une série de neuf films scientifiques, Thinking Places ainsi qu’un double Mooc, Exploring Humans’ Space/Explorer l’espace des humains (edX).

Projets de recherche

Il a dirigé ou animé de nombreux contrats de recherche en France et en Suisse. On peut citer notamment :
Urbanités. Identités spatiales et identités politiques en Île-de-France (Plan Urbain, 1991-1995), Urbanité et européanité (Pir Villes, 1993-1997), Métroparis (RATP, 1994-1997), Scalab. Échelles de l’habiter (Puca, 1999-2003), CartogrAm. Cartographier aujourd’hui les espaces d’aujourd’hui (Datar, 2000-2002), Urbatique. Villes et tic : dynamiques de la coopétition (ACI Ville 2001-2004), Our Inhabited Space. (FNS, PNR 54, 2005-2009), L’espace urbain à l’épreuve de la mobilité individuelle (FNS, Division 1, 2007-2009 ) ; Territoires et réseaux de l’espace neuchâtelois (Canton de Neuchâtel, 2007) ; L’intime exposé. L’espace public à l’épreuve de la sexualité (FNS, Division 1, 2007-2012) ; Marche et transports publics dans l’espace francilien (RATP, 2008) ; L’état des controverses sur le développement urbain durable (Puca, 2008-2009) ; La transformation de l’architecture des institutions territoriales du Canton de Neuchâtel, recherche-action, (Canton de Neuchâtel, 2008-2009) ; S3F, Swiss Spatial Sciences Framework (EPF Board, 2008-2009) ; Citétram, Conception intégrée du tramway de Tours et de son insertion urbaine (Communauté d’agglomération, Tours, 2009) ; USUM, Urban Systems, Urban Models, projet en coopération EPFL-ETHZ-USI avec Josep Acebillo et Christian Schmid (Swiss Universities Conference, 2009-2012 ) ; Cartographie de l’espace universitaire suisse (CRUS, 2009) ; Cosmographies. Sources et ressources pour une cartographie contemporaine (FNS, Division 1, 2011-2014) ; Genève et le Monde. Les enjeux du développement de la Genève internationale (Fondation pour Genève, 2011-2013) ; Proxémités. Une approche géographique multiscalaire de la régulation des distances interpersonnelles dans l’espace public (FNS, Division 1, 2011-2015) ; La justice spatiale comme pragmatique. Une approche expérimentale de réagencement de la carte hospitalière (FNS, Division 1, 2012-2016) ; PostCarWorld. A Trans-Disciplinary Multi-Dimensional Stimulation. (FNS, Sinergia, 2013-2017) ; Justice spatiale. Une enquête auprès des Français (Ceget, 2015-2017), Quelle identité pour le Basin annécien ? (CLD Annecy, 2016-2017), Repenser le diagnostic territorial (PUCA, 2017-2018), De l’espace pour l’école de la réussite (Rectorat de Reims-DEPP-MENJ, 2018-2019), Terre, terroir, territoire (CNDP, 2019-2020) ; Qualité urbaine (Unige-Chôros, Canton de Genève, 2021).
Il a encadré ou encadre plus de vingt-cinq thèses de doctorat.