Stéphane Gallardo

Stéphane GallardoAgrégé de géographie et titulaire d’un Master recherche sur le développement durable en géographie, il enseigne l’histoire-géographie depuis 2005. Actuellement en poste en lycée à Arles, il a exercé pendant plusieurs années dans des lycées français à l’étranger. Il a aussi été formateur au sein de l’AEFE.
Cette expérience d’enseignement à l’étranger est l’occasion de questionner l’espace tel qu’il est habité, traversé, pensé, représenté ou rêvé dans le quotidien dans différents lieux du monde. Cela lui permet de toujours appréhender le Monde et la mondialisation de différents points de vue comme par exemple dans les grandes métropoles d’Asie et notamment Bangkok où il a vécu.
Son travail de recherche porte sur les pandémies en tant qu’activateurs de mondialisation et d’émergence d’une société - Monde.
Il a par ailleurs publié des supports de formation pour l’enseignement de l’histoire-géographie au primaire et au secondaire. Il est l’auteur d’un mémoire de maîtrise sur “La forêt tropicale de Daintree, Australie” et d’un mémoire de Master recherche sur “Le développement durable en géographie”.
Il a plus récemment publié un article sur la mégapole de Bangkok pour le site geoimage "Bangkok, la mégapole qui ne dort jamais" et a participé à une tribune sur l’urbanité en temps de pandémie pour le site de la revue EspacesTemps.net , "Observer pour inventer : la ville d’après".