La chaire Intelligence spatiale

L'UPHF a décidé de créer en son sein une chaire de recherche Intelligence spatiale. Le principe de la chaire est de constituer un noyau initial d'excellence et d'autonomie qui rende possible une expansion obtenue grâce au financement par des tiers de projets lancés par la chaire. Ce noyau offre un cadre cohérent et stable, avec des personnels dédiés et un financement garanti.

Une équipe de haut niveau, compacte et dynamique

Dans son fonctionnement actuel, la chaire comprend un professeur, des chercheurs et enseignants-chercheurs, des doctorants, des ressources d'animation, de communication et de secrétariat.
La chaire Intelligence spatiale est dirigée par le prof. Jacques Lévy et comprend à sa création, à l'automne 2020, dr. Ana Póvoas, dr. Nicolas Rouget, dr. Irene Sartoretti, dr. Guillaume Schmitt, Albane Godard, dr. Enka Blanchard, Marie-Aurélie Gaigne, Stéphane Gallardo, Sandra Olivier, Sébastien Piantoni, Justine Richelle et Eurielle Renaud.

Qu'est-ce que l'intelligence spatiale ?

L'intelligence spatiale est une démarche qui analyse l'espace pour explorer les sociétés contemporaines, comprendre leurs logiques et donner aux habitants des leviers pour les transformer.
Cela passe par un va-et-vient permanent entre le plus théorique et le plus empirique, entre les environnements et les acteurs, entre l'observation et le projet.
L'intelligence spatiale contribue à l'autonomie des sciences sociales vis-à-vis de tous les pouvoirs et de tous les réductionnismes.

Être ici – et partout où l'enjeu de connaissance nous porte

La science d'aujourd'hui est mondiale et l'UPHF est un des lieux de ce Monde.
Cela consiste à la fois à développer des projets ayant un sens pour l'espace local et la région, à lancer des travaux, à proposer des énoncés sur toutes les thématiques et sur tous les terrains où la Chaire peut prétendre à un avantage comparatif, en dialoguant avec une multitude des chercheurs sur toute la planète.
Il s'agit de contribuer à rendre visible Valenciennes sur la carte mondiale du savoir, sans aucun corporatisme localiste, mais avec de très bonnes raisons – qui doivent se vérifier et se renforcer tous les jours : ici une société invente son avenir, ici travaillent des chercheurs de grande qualité, ici naissent des hypothèses inédites, ici habite la passion de la connaissance.

Des activités multidimensionnelles

Concrètement, la chaire, orientée vers la recherche, développe les activités suivantes :

  1. Projets de recherche : développement de projets interdisciplinaires sur des thématiques multiples et à plusieurs échelles. Les financements extérieurs sont privilégiés pour les grands projets, en complément de projets courts autofinancés. Des collaborations avec les chercheurs de l'UPHF sont activement recherchées.
  2. Formation : un séminaire doctoral régulier est organisé. Il bénéficie de l'apport d'invités extérieurs et est ouvert aux doctorants du Criss et de l'école doctorale Sesam et aux étudiants en master intéressés.
  3. Science citoyenne : à l'opposé de pratiques technocratiques et paternalistes, il s'agit d'aider les citoyens à s'approprier les enjeux sociétaux et à en délibérer entre eux. Une série de rencontres destinées aux étudiants, enseignants et chercheurs de l'ensemble de l'UPHF ainsi qu'au grand public portera sur l'éthique de la science, sur les enjeux cognitifs des débats publics et sur les dispositifs émergents de démocratie interactive.